Biographies

- Milo Adoner :

 Voir la page D. Témoignage de Milo Adoner au Mémorial de la Shoah.

milo-adoner.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.adirp.org/IMAGES2/adoner.jpg

- Geneviève Antonioz de Gaulle :

Geneviève Germaine Marie Agnès de Gaulle, née le 25 octobre 1920 est la nièce de Charles de Gaulle. Résistante dès juin 1940, Geneviève de Gaulle rejoint le réseau Défense de la France, où elle multiplie les actions d'informations de de renseignements contre l'ennemi. Arrêtée le 20 juillet 1943 et emprisonnée à Fresnes, elle est déportée au camp de concentration de Ravensbrück le 2 février 1944. En octobre 1944, elle est placée en isolement au « bunker » du camp. Cette décision est prise par Himmler afin de la garder en vie et de l'utiliser comme monnaie d’échange. Elle a tiré un livre de cette expérience, La Traversée de la nuit, écrit cinquante ans après sa libération, en avril 1945, livre qui raconte sa vie en camp de concentration et l'entraide entre femmes. A sa libération, elle devient militante des droits de l'Homme, puis présidente d'ATD Quart Monde. Elle est décédée le 14 février 2002.

genevieve-antonioz-degaulle.jpgla-traversee-de-la-nuit.jpg

 

 

 

 

 

 

http://www.ville-romans.fr/upload/galerie/d729bf1dbdaf56df7044ae67fc9727bb-580.jpg

 

 

 

 

http://1.bp.blogspot.com/-ym8wpjNOIWA/TjxA26ffxxI/AAAAAAAAAPM/a24euMTpSBs/s1600/genevieve_de_gaulle.jpg

- Sam Braun :

Sam Braun est né à Paris, le 25 août 1927. Ses parents avaient fui les persécutions antisémites (en Pologne et en Russie) pour s’installer à Paris avant la Première Guerre mondiale. Sam Braun, âgé de 16 ans, est arrêté avec sa petite sœur de 10 ans et demi, et ses parents. Le 7 décembre 1943, le convoi n° 64 part de la gare de Bobigny. Arrivé à Auschwitz, Sam Braun est séparé de ses parents et est soumis à un travail épuisant. Sam Braun survit et est finalement « libéré » à Prague fin avril ou début mai 1945. Il pèse alors 35 kg pour 1,77 mètre. En 2008, donc très longtemps après sa libération, il publie un livre dans lequel il revient sur sa déportation, sur son travail de témoin et sur les principes humanistes qui orientent sa vie :  Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu. Sam Braun est décédé de mort naturelle le 1er juillet 2011.

1309932469-sambraun.jpg

9782210755451.jpg

 

 

 

 

 

 

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782210755451.jpg

 

http://www.ajpn.org/images-pers/1309932469_sambraun.jpg

 

- Charlotte Delbo :

Charlotte Delbo est née le 10 août 1913 à Vigneux sur Seine. Elle fait partie des jeunesses communistes avant de devenir l'assistante de Louis Jouvet. Elle participe à un réseau de Résistance et est arrêtée le 2 mars 1942 avec son mari, Georges Dudach. Il sera fusillé au Mont Valérien, le 23 mai 1942. D'abord emprisonnée à la Santé, elle sera déportée à Auschwitz, par le convoi du 24 janvier 1943. Elle est l'une des 49 femmes rescapées de ce camp et portera, le reste de sa vie, le numéro 31661 tatoué sur le bras. Libérée en 1945, elle travaille pour l'O.N.U. puis à partir de 1960, pour le C.N.R.S. tout en menant une carrière littéraire.  Toute sa vie elle écrit sans relâche des essais, des enquêtes, des souvenirs et des poèmes. Elle meurt le 1er mars 1985 à Paris.

auteur-1518.jpg

                        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://leseditionsdeminuit.fr/images/3/auteur_1518.jpg

 

- Adolf Eichmann :

Adolf Eichmann est né à Solingen le  19 mars 1906. Haut fonctionnaire du Troisième Reich, officier SS Obersturmbannführer (comparable à lieutenant-colonel dans l'armée) et membre du parti nazi, il est considéré comme un ccriminel de guerre nazi. En effet, il est responsable de la logistique de la "solution finale" ("Endlösung" en allemand). Il organise notamment l'identification des victimes de l'extermination raciale prônée par le NSDAP et leur déportation vers les camps de concentration et d'extermination. Ayant réussi à échapper à la justice après la capitulation allemande, et notamment au procès de Nuremberg, retrouvé, il se réfugie en Argentine où il reste caché 10 ans. Puis capturé par des agents du Mossad, Eichmann est envoyé en Israël où il sera condamné à mort et exécuté à l'issue d'un retentissant procès, en avril 1961, à Jérusalem.

eichmann.jpg

 

 

 

 

 

 

 

http://memorial-wlc.recette.lbn.fr/lcmedia/photo/wlc/image/71/71529.jpg

- Heinrich Himmler :

Heinrich Luitpold Himmler est né le 7 octobre 1900 à Munich (en Allemagne). Sous le régime instauré par Hitler, Himmler monte progressivement en grade : il devient l'un des plus hauts dignitaires du Troisième Reich. En effet, il est le maître absolu des SS, ainsi que chef de la police allemande dont la Gestapo et, à partir de 1943, ministre de l'Intérieur du Reich, commandant en chef de l'armée de réserve de la Wehrmacht. Aujourd'hui, il est considéré, tout comme Eichmann, comme criminel de guerre nazi, et comme "meurtrier du siècle". En effet, les camps de concentration et les camps d'extermination dépendent directement de son autorité, et il met en œuvre la "Solution finale" avec l'aide d'Adolf Eichmann. Lors de la capitulation allemande, il se suicide le 23 mai 1945 pour échapper à tout jugement.

himmler.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img14/himmler.jpg

- Adolf Hitler :

Adolf Hitler est né le 20 avril 1889 à Braunau am Inn, en Autriche (alors Autriche-Hongrie). Il est un homme politique allemand d'origine autrichienne, fondateur et figure centrale du nazisme et instaurateur de la dictature totalitaire du Troisième Reich. Mein Kampf ("mon combat", en français) est un ouvrage qu'il rédige entre 1924 et 1925 pendant sa détention à la prison de Landsberg, détention consécutive au putsch de la Brasserie, coup d'État manqué. Ce livre contient des éléments autobiographiques ainsi que, entre autre, l'idéologie politique du nazisme. Porté par le parti qu'il reprend en 1921, le NSDAP (National Socialiste Deutsche Arbeiterpartei), à la tête de l'Allemagne, il est chancelier du Reich le 30 janvier 1933, puis se fait plébisciter en 1934 comme président, titre qu'il délaissa pour celui de Führer signifiant "guide". Il est d'après de nombreux historiens à l'origine de la Seconde Guerre mondiale et, au cours de celle-ci, de très nombreux crimes contre l'humanité, dont le génocide des Juifs d'Europe qui reste le plus marquant. L'ampleur sans précédent des destructions et des crimes de masse dont il fut le responsable, tout comme l'inhumanité radicale singularisant sa doctrine et les traitements infligés à ses victimes, ont fait de lui une figure particulièrement négative, et de son nom l'objet d'une répulsion quasi-universelle. Il s'est suicidé le 30 avril 1945 à Berlin, après la défaite de l'Allemagne face aux vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale : les Américains, les Français, les Britanniques et les Soviètiques.

adolfhitlermeinkampf.png220px-bundesarchiv-bild-183-s33882-adolf-hitler-retouched-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/10/Bundesarchiv_Bild_183-S33882,_Adolf_Hitler_retouched.jpg/220px-Bundesarchiv_Bild_183-S33882,_Adolf_Hitler_retouched.jpg

http://www.stirringtroubleinternationally.com/wp-content/uploads/2012/04/adolfhitlermeinkampf.png

 

- Primo Lévi :

Primo Levi, né le 31 juillet 1919 à Turin. Juif italien de naissance, il devint écrivain afin de montrer, transmettre et expliciter son expérience concentrationnaire dans le camp d'Auschwitz, où il fut emprisonné à Monowitz au cours de l'année 1944. En effet, la déportation de Primo Levi dans le camp d'extermination d'Auschwitz est l'événement déterminant de sa vie, devenant le principal thème de son œuvre. Levi est assigné au camp de Monowitz, un des camps auxiliaires d'Auschwitz dont la principale mission est de fournir la main d'œuvre au chantier de construction d'une usine de caoutchouc appartenant à IG Farben, la Buna, ce qui fut pour lui une situation privilégiée. Surtout, il reçoit pendant plusieurs mois, de Lorenzo Perrone, un civil italien, maçon de son état, une ration de soupe et de pain, lui permettant de survivre jusqu'à l'évacuation du camp devant l'avancée du front soviétique. En septembre 1947, après sa libération du camp, Primo Levi écrit Si c'est un homme publié le 11 octobre en 2500 exemplaires. Néanmoins, l’écrivain est libéré physiquement mais absolument pas psychologiquement. Il sombre dans la dépression dont il ne peut sortir ; sa douleur ne peut s’effacer de ses souvenirs et des horreurs vues et vécues dans le camp de concentration d’Auschwitz. Il se suicide le 11 avril 1987.

 43480202.gif139408.jpg

 






 

 

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/139408.jpg

 http://laissezparlerlesptitspapiers.files.wordpress.com/2011/04/43480202.gif

 

 

- David Olère :

David Olère est né à Varsovie, le 19 janvier 1902. Il est juif. Dès 1918, à l'âge de 16 ans, il expose des gravures sur bois à Dantzig et à Berlin. Il est employé, en 1921, par l'Europäische Film Allianz, comme peintre, sculpteur et décorateur. En 1923, il arrive à Paris où il travaille, toujours dans le cinéma, en particulier pour Paramount. Il se marie en 1930 et a un fils. En 1937, il déménage à Noisy-le-grand, dans la banlieue parisienne. Il est arrêté par le police française, le 20 février 1943, interné à Drancy, puis déporté vers Auschwitz le 2 mars, dans le convoi n°49. Il est sélectionné pour le travail et commence par être terrassier. Puis, il est désigné pour faire partie du Sonderkommando, au Crématoire III de Birkenau où il transporte et brûle les corps au sortir de la chambre à gaz. En 1945, il survit à la "Marche de la Mort" et est envoyé à Buchenwald, puis au camp de Melk, puis à Ebensee où il est libéré par l'armée américaine. Il soigne alors la douleur de ses souvenirs par la thérapie de la peinture (voir 3. L'art). Il meurt le 2 août 1985.

davidolere-gazage.gifhttp://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/davidolere_gazage.gif

David Olère, Gazage, sans date, après 1945.

- Jorge Semprun :

Jorge Semprún Maura, né le 10 décembre 1923 à Madrid, Espagne, est issu d'une famille de la grande bourgeoisie espagnole. Après la guerre d'Espagne déclenchée en juillet 1936, sa famille est exilée en France, où il entre dans un réseau secret de Résistance, dirigé par Henri Frager. En septembre 1943, Jorge Semprún est arrêté par la Gestapo à Joigny et, après un séjour à la prison d'Auxerre, il est déporté au camp de concentration de Buchenwald. Le retour à la vie civile va être très difficile, avec notamment l'incident de sa chute de train à l'arrivée en gare de Saint-Prix en août 1945. Il commence ensuite à mettre par écrit ses souvenirs de Buchenwald mais il se rend compte que la poursuite de ce travail le met en danger. Il prend alors la décision, non seulement, d'y mettre fin, mais encore, de ne plus repenser à ce qui s'est passé durant ces années (il parle d'"amnésie volontaire"). Néanmoins il écrit un livre (parmi d'autres) : L'écriture ou la vie en 1994, où il met en relation son expérience de sa déportation en camp de concentration, mais aussi la difficulté d'en parler et de la transmettre à son prochain. Jorge Semprun meurt le 7 juin 2011 à Paris.

avt-jorge-semprun-3796-1.jpg184823-2693362-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.babelio.com/users/AVT_Jorge-Semprun_3796.jpeg

 

 

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/lecritureoulavie.gif

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site