4. Les travaux forcés

Les déportés sont confrontés à différents travaux pénibles, notamment :

  1. Creuser des tranchées
  2. Fabriquer des fusées et des missiles
  3. Construire des ponts, des routes, de voies ferrées

Pour les femmes, il y avait des travaux plus spécifiques :

  1. Tirer des wagons à la force des bras
  2. Etre soumises à des rapports sexuels forcés (création de bordels)
  3. Coudre, confectionner des vêtements…

Travaux forcéshttp://www.annefrankguide.net/fr-CA/content/neuengamme-a-foto.jpg

Travaux forcés au camp de concentration de Neuengamme (Allemagne)

Les hommes étaient sur le front, or l'Allemagne manquait de bras pour faire sa guerre. Les usines de guerre ont donc utilisé la main d'oeuvre concentrationnaire dans les camps. Le cas le plus célèbre est celui du camp de Dora, qui fabriquait, à la fin de la guerre, les fameuses fusées V1 et V2, les ancêtres des missiles.

Travaux forcéshttp://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/dora-couleur.jpg

Le travail dans le camp de Dora
Beaucoup de ces déportés s'efforcèrent de saboter les engins sur lesquels ils travaillaient

Il y a plusieurs techniques pour essayer d’éviter le travail forcé :

- Essayer sans que cela ne se voit trop, de ralentir la cadence au travail.

- Se cacher pour échapper au travail.

- Se blesser légèrement afin de passer quelque temps au Revier.

- Tenter de se faire transférer dans un kommando où le travail est moins fatigant, ce qui implique d’avoir des relations bien placées.

- Négocier avec les autorités des camps de meilleures conditions de travail.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site